Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

mariage

Coudre une robe de mariée : elles partagent leur expérience (2/2)

Je vous invite à découvrir la suite des témoignages sur la couture d'une robe de mariée. Elles sont nombreuses à oser se lancer dans cette belle aventure couture grâce aux patrons à personnaliser et à l'ebook "Ma robe de mariée". Merci à elles d'avoir accepté de raconter leur histoire ici. Bonne lecture !


♡ ELODIE ♡

@poppy_sewing

En 2020 ma soeur nous a annoncé qu’elle allait se marier. J’étais très heureuse pour elle et à mille lieux de me douter qu’elle allait me demander de confectionner sa robe. Même si l’idée m’a un peu effrayée (je n’avais jamais réalisé un projet aussi fou et nous habitons à plus de 1000 km l’une de l’autre), j’ai été très emballée par sa demande.

Pour m’accompagner dans la confection de cet ouvrage, j’ai choisi l’ebook ainsi que les patrons personnalisables d'Atelier Charlotte Auzou. J’ai apprécié le détail des explications toujours bien illustrées, apprendre de nouvelles techniques, être guidée dans les étapes de réalisation, dans le choix de tissus et le large choix d’association/personnalisation des patrons qui m’a permis de trouver le parfait assemblage.

En suivant les conseils du ebook (et pour le plaisir aussi), nous sommes passées par l’étape « essayage de robes en magasins » pour trouver le type de modèle qui lui plaisait et lui correspondait. Une fois son choix fait, nous avons pris rdv chez Stragier pour aller choisir les tissus.

Ça a été pour moi un réel plaisir de lui confectionner ce cadeau et de la voir porter cette robe unique, celle qu’elle avait choisie pour l’un des plus beaux jours de sa vie.


♡ MATHILDE ♡

@mabruuu

Après 6 ans ensemble et une magnifique demande faite au Grand Canyon, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure du mariage. Nous voulions un mariage qui nous ressemble tant dans l’organisation, la décoration ou encore pour ma robe. Ma maman est passionnée de couture et de patchwork depuis qu’elle a 15 ans. Elle a fabriqué énormément de vêtements et de déguisements de Carnaval lorsque ma sœur et moi étions petites. 

Nous souhaitions célébrer notre mariage en deux temps, à la mairie et à l’église. Je souhaitais une combinaison pour la mairie et deux robes sobres et épurées pour la deuxième partie. Ça m’a paru évident de demander à ma maman de réaliser les tenues de mes rêves. C’était un projet d’envergure même pour une couturière avertie car il y avait une combinaison et une robe à réaliser en moins de 8 mois. Nous avons reporté notre mariage à cause de la crise sanitaire, ce qui a permis de disposer d’un délai plus confortable. Ma maman a décidé de relever le défi même si elle était un peu stressée à l’idée de ne pas aboutir comme prévu.

De la recherche d’inspirations, des patrons, des tissus, j’ai adoré partager ce projet avec ma maman, de passer des moments uniques même dans les passages les plus délicats de la réalisation. Je suis super fière d'elle, elle a réalisé exactement ce que je souhaitais, les réalisations étaient magnifiques et confortables. J’étais tellement heureuse de porter pour mon mariage des tenues qu’elle a confectionnées avec amour.

Je pense qu’il faut bien étudier le modèle à réaliser avant de se lancer. J’avais trouvé des inspirations sur internet, j’ai essayé des robes en boutique car je voulais m’assurer que le style correspondait bien à ma morphologie (cette étape n’a fait que confirmer que je ne souhaitais pas acheter ma robe). Nous avions fait le choix de partir sur un tissu commun entre la combinaison et la robe et de choisir des dentelles différentes. Nous avons fait des tests pour vérifier que les tissus se tenaient bien et qu’ils ne se froissaient pas. Il est important d’avoir suffisamment de temps pour tester les différents tissus, nous avons fait au moins 3 tests pour sélectionner le tissu sur lequel les dentelles ont été cousues. 


♡ KELLY ♡

@hoops_broderies

Coudre une robe de mariée longue avec une traîne avec les patrons de couture à personnaliser Atelier Charlotte Auzou

 Photo Laetitia Pavoine (Les histoires d'A)

Témoignage de la mère de Kelly qui a cousu sa robe

Le challenge a été pour moi d’une grande responsabilité quand ma fille m’a demandé de lui faire sa robe de mariée. Elle savait qu’elle ne trouverait pas son bonheur dans le commerce, après beaucoup de recherches. Malgré de bonnes bases de couture, je n’avais encore jamais réalisé un tel projet. Ce fut le début d’une « grande aventure » qui m’a valu beaucoup de temps de réalisation.

L’idéal est de commencer le projet assez longtemps avant le jour J. J’ai aussi eu le temps de réaliser une autre robe, mais courte cette fois, avec les différents patrons personnalisés que nous voulions utiliser pour la robe de mariée. Nous avions ainsi une bonne idée du rendu de la robe finale et des ajustements à y apporter. Ma fille avait choisi les patrons de Charlotte Auzou (haut "Fronces et col victorien", bas "jupe longue ajustée avec traîne" et manches "bouffantes") parce qu’ils correspondaient au croquis qu’elle avait réalisé de sa robe de mariée idéale ! Pour la base de la robe, jupe et bustier, nous avons choisi une mousseline. Ma fille désirait pouvoir enlever cette sur-jupe pendant la soirée et relever la traine de sa robe. 

Je conseille vraiment le e-book "Ma robe de mariée", il m’a été d’une aide précieuse pour les techniques de couture, le choix des différents tissus en fonction des modèles, matériaux et mercerie adaptés au patron de la robe. Il a été un indispensable pour moi et m’a appris beaucoup de choses.

En conclusion, coudre sa robe de mariée permet d’avoir exactement le modèle souhaité, la qualité du tissu et la couleur de son choix. On peut, au fil de la création, modifier le modèle et l’adapter au mieux selon son envie, sa morphologie et surtout avoir un résultat unique ! Malgré le stress que cela m’a procuré, il m’en reste beaucoup de fierté et l’immense joie d’avoir fait le bonheur de ma fille pour le plus beau jour de sa vie !

Témoignage de Kelly

Dès le départ, j’ai souhaité que ma mère couse ma robe de mariée, pour moi c’était une évidence car je voulais qu’elle ait une signification particulière. Je la voulais intemporelle, élégante et assez couvrante car je me suis mariée en octobre. Il est vrai que de toutes façons, je crois que je j’aurais eu du mal à trouver mon bonheur dans le commerce ! J’ai adoré suivre la confection de ma robe, le choix des tissus avec ma mère, les essayages et le résultat final qui était mieux que mes espérances. Ce sont des très bons souvenirs, peut-être plus pour moi que pour elle, qui a beaucoup stressé, mais je n’ai jamais douté de ses capacités.


♡ AUDREY ♡

@souslesrobesdesfilles

Se mettre un peu par hasard à la couture il y a 5 ans. Et puis recevoir un jour le coup de fil de sa petite sœur annonçant son mariage et cette envie folle (pour moi, pas pour elle) que je lui fasse SA robe pour son mariage civil. Ne pas pouvoir dire non, pleurer de joie de la confiance qu’elle m’accorde moi une couturière amatrice. D’un coup cette peur viscérale qui m’envahit saurais-je être à la hauteur ? Voilà comment SON idée de façonner une robe de mariée m’est venu.

Au commencement s’inspirer. Commander des échantillons. Au final, cela sera du satin de soie et une dentelle de chantilly rose poudrée. Je ne pouvais plus reculer, il y avait une date à respecter. Elle, on comptait sur moi.

Partir du patron du dos losange et le modifier pour avoir une seule continuité dans la dentelle. Sur le devant, une belle découpe princesse. Modéliser soi-même la jupe, résultat une jupe cercle de 4m50 de diamètre avec des plis plats. Décider de donner un nom à cette robe, cela sera la robe VENDôME.

Une fois la toile faite, place à la couture avec les belles matières tout doit être réalisé à la perfection. Trouver la bible, l'e-book d'Atelier Charlotte Auzou. En faire son livre de chevet pendant plusieurs mois. Faire ce raccord de folie. Le secret livré dans l’ebook un travail avec une feuille de calque en amont. S’armer de patience mais admirer le résultat. Robe d’exception rime avec aucune couture apparente, encore se laisser guider par l’ebook : le haut est triplé. Les manches sont prises en fourreau il n’y a toujours pas de coutures apparentes ! Essayer de donner du volume au satin de soie. Chercher une parade. Ne pas hésiter à prendre des conseils. Finalité deux couches de tulle, une couche d’organza de soie, une doublure. Seule contrainte, l’organza de soie ne supporte pas l’eau sinon celui-ci perdra sa rigidité. Malheureusement, des trombes d’eau se sont invités pour la cérémonie en extérieur. La robe trempée a perdu beaucoup de son volume. Mais qui dit mariage pluvieux dit mariage heureux.

Les détails de la fermeture de la robe VENDÔME. Une rangée de boutons recouvert. Je vous conseille si vous avez des boutons à recouvrir de les faire sertir soit chez Stragier si vous achetez votre tissu chez eux ou dans un magasin spécialisé dans Paris chez Mireille Boutonnières. Habiter Strasbourg, cette petite sœur à Paris, des confinements avec interdiction de se déplacer, ces essayages impossibles à faire. Conséquence finir cet (ces) ourlets mouchoirs la veille du mariage. Bénir la table à repasser professionnel du papa. Finir au beau milieu de la nuit.

Voilà VENDÔME est une robe de mariage civil rose poudrée. Couleur de séduction, de romantisme et de féminité. Une ode à l’amour pour une robe de mariée qui danse avec la vie. Une jupe qui tourne qui tourne pour danser dans un tourbillon de la vie à 2. Elle a beau être courte, toutes les techniques d’une robe de mariée sont là. Inspirée par sa petite sœur puis aimer modéliser, façonner SA robe. Avoir les larmes aux yeux en voyant sa sœur fouler l’allée centrale dans la robe que j’ai réalisée. Vouloir retenter l’expérience pour quelqu’un car moi j’attends mon prince charmant. 


♡ JULIE ♡

@jecoudsmagarderobe

J'ai cousu la robe de mariée de ma soeur ; elle et son conjoint nous ont annoncé le mariage quelque temps avant ses 30 ans. A ce moment-là, je venais de me remettre "à fond" dans la couture. Cela m'a paru comme une évidence de lui offrir ce précieux cadeau pour marquer ses 30 ans. Mon petit frère, mes parents et moi avons tous participé à l'achat des matières : cela l'a énormément touchée, la robe a pris une valeur toute particulière.

Ce qui m'a plu, au-delà du défi technique, c'est la signification derrière ce projet. Ma grand-mère a cousu la robe de mariée de ma maman, et de mon côté, j'ai appris la couture avec ma tante, quelques années après son décès. Si elle avait été encore là, elle aurait cousu pour sûr avec beaucoup d'amour la robe de ma soeur, j'ai eu envie de perpétuer cela. Et je sais à quel point le fait que je couse sa robe avait de la valeur aux yeux de ma soeur. 

C'est de loin mon plus beau/gros projet ; c'est très impressionnant, on a peur de se tromper. Mais si on est patient, et qu'on prend le temps de bien étudier chaque étape, cela passe presque tout seul. Je me suis énormément appuyée sur l'ebook de Charlotte, qui est une mine d'or. Je dis toujours en couture "ça en jette beaucoup plus que ça n'est compliqué !" C'est une telle fierté ensuite, encore plus quand ce n'est pas pour soi ( ça a été mon cas); c'est une très belle expérience, tant au niveau technique que personnelle, alors lancez-vous !


Merci à Elodie, Mathilde, Kelly, Julie et Audrey pour leur générosité.
Si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure de la couture de robe de mariée, inspirez-vous sur le blog, découvrez l'ebook et créez votre patron unique et personnalisé.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

CONTINUEZ LA LECTURE...

Nouvelle Collection de Patrons Personnalisables, Couture pour Femmes par Atelier Charlotte Auzou
coulisses

NOUVEAUTÉ : 3 hauts et 1 bas à personnaliser

Depuis le lancement des patrons à personnaliser il y a 5 ans, j'ai plaisir à imaginer de nouveaux patrons pour augmenter le nombre de compositions. Pour cette saison estivale 2024, j'ai imaginé 3...

En savoir plus
Coudre un Top à Emmanchures Américaines avec le Tutoriel du Blog Couture de Charlotte Auzou
tutoriels

Tuto Couture : Coudre le Patron Bain de Soleil en Petit Haut

Les patrons à personnaliser sont destinés à devenir des robes, des combinaisons, des jupes... Mais savez-vous que certains patrons de hauts peuvent aussi être seuls pour devenir des tops ? Chemis...

En savoir plus
Anniversaire des Patrons à Personnaliser par Charlotte Auzou
coulisses

2019 - 2024 : les patrons à personnaliser ont 5 ans

Cinq années de patrons à personnaliser ! C'est une grande étape pour ce concept couture lancé en 2019. Depuis 5 ans, votre engouement ne cesse de grandir. Grâce à ces patrons, j'ai réussi mon obje...

En savoir plus