Rencontre créative avec Léonore @les.cousettes.de.fichette

rencontre créative couture les cousettes de fichette instagram

Qui es-tu et qu’est-ce qui t’a amené à la couture ?

Je suis Léonore, j’ai 33 ans et je travaille dans le digital dans le secteur financier. Adolescente, je cousais des accessoires avec la machine de ma grand-mère, une Singer de 1955. J’enroulais les canettes à la main… c’était long ! Etudiante, j’ai eu une machine Pfaff qui m’a surtout servi à faire quelques coussins. Finalement, la machine est restée très longtemps dans un coin à prendre la poussière.

Et puis il y a eu la crise sanitaire. Deux semaines après le confinement, j’ai eu des symptômes respiratoires du Covid. Je pratique le triathlon à « haute dose », entre 10 et 15h de sport par semaine… donc dès les premiers symptômes, je me suis retrouvée avec plein de temps libre ! Alors, j’ai ressorti la machine à coudre. J’ai commencé par découdre un vieux short Zara pour le recopier. Nous sommes le 18 avril 2020 et j’ouvre à cette occasion ma page Instagram pour apprendre et suivre les couturières et les créatrices qui m’inspirent. A cette époque, je ne savais même pas ce qu’était le droit-fil. Mais internet est rempli de tutos ! Et comme pour mes Ironman, j’ai sauté à pied joint dans l’univers de la couture ! Sans regrets !

Quel est ton processus créatif : es-tu fonceuse ou réfléchie ?

Réfléchie, je sélectionne d’abord mes patrons puis je choisis le tissu en fonction. Je m’autorise quelques coups de cœur en boutiques de temps en temps. Mais j’essaie toujours d’imaginer si ça sera un pantalon, un chemisier, une veste, une robe pour sélectionner un métrage au plus proche. Quand je vais aux Coupons de Saint Pierre, je m’autorise pleins de coups de cœur car les métrages sont de 3m. Après il m’arrive de changer d’avis au dernier moment !

Pratiques-tu d’autres loisirs créatifs ?

Mon père était artiste peintre abstrait, il a vécu de sa peinture toute sa vie. Durant toute mon enfance, j’ai pratiqué beaucoup d’activités artistiques, notamment l’aquarelle et la sculpture. Aujourd’hui, j’aime bien me fabriquer des petits bijoux ou des objets de déco. Je fais aussi des origamis depuis des années pour m’amuser (et maintenant je les offre à mes chats). Mais la couture reste mon activité favorite.

La création dont tu es la plus fière ?

Sur le moment, c’était ma toute première cousette, car c’était de la magie pour moi. Aujourd’hui, j’aime beaucoup ma combinaison SaajLike avec le caraco et le pantalon des patrons à personnaliser d'Atelier Charlotte Auzou. Sinon je travaille actuellement sur une commande de déguisement, et je crois qu’une fois terminée, ça sera ma petite fierté.

rencontre créative couture les cousettes de fichette instagram
rencontre créative couture les cousettes de fichette instagramPatron #MaRobeAtelierCharlotteAuzou (caraco B personnalisé avec des festons + combinaison)

Et au contraire, ton pire échec créatif ?

C’est un échec qui finit bien. C’était la robe éclipse de Maison Fauve, j’étais encore très débutante… et j’ai voulu la faire dans un tissu Atelier Brunette… J’ai posé une fermeture non invisible de 60 cm sur un tissu tout léger sans le thermocoller… on aurait dit un stégosaure !! Je suspends sur un cintre cette peau de dinosaure quand je vois mon chat qui commence à faire ses griffes dessus !!! Le projet maudit !

Dans ce cas, je me calme et je plie tout mon projet dans une petite boîte et j’attends d’être calme et d’avoir progresser avant d’ouvrir la boîte. Deux mois plus tard, j’ai ouvert la boite, j’ai posé un zip invisible en thermocollant les bords du tissu où la fermeture devait être posée. La robe n’est pas parfaite, mais elle me convient. Quant aux petits accrocs du chat, un bon coup de fer pour écraser tout ça !

Tes adresses DIY préférées ?

Pour l’achat des tissus, je regarde beaucoup les sites de Pretty Mercerie, Mercerine, the Sweet Mercerie, Atelier Brunette et Craftine. D’ailleurs je suis abonnée à la Craftine Box et aux magazines La Maison Victor et Fibremood. Pour la mercerie, je suis une adepte du site Rascol. Pour les patrons, soit je vais sur le site Wissew ou soit directement sur le site des créateurs. En boutique, je vais souvent chez l’Atelier d’Archibald, Mondial Tissus, les Coupons de Saint Pierre.

Quels comptes Instagram t’inspirent ?

Beaucoup ! La liste n’est pas exhaustive. Côté créatrices, il y a bien entendu @ateliercharlotteauzou @maisonfauve @lecameliarose @ma_petite_fabrique et @cha_coud que j’adore.

Pour les photos, j’aime beaucoup les mises en scène de @lady.sobe, @Charlotte_atelier_ et de @triple_l_de_mag. J’aime bien l’univers décalé de @blooming_sewing. Il y a aussi le compte de @luciledelfosse que je trouve super, c’est un des premiers que j’ai suivi.

Enfin il y a mes deux copines d’instagram @placedesexperiences qui me surmotive à coudre et @vemon_paris avec laquelle je discute des heures de fringues de luxe qu’on aimerait coudre.

rencontre créative couture les cousettes de fichette instagram

Si tu étais une matière ?

J’aimerais être du Tencel, à la fois écologique, tout doux, fluide et facile à coudre. J’adore cette matière qu’on peut coudre pour tout type de vêtements.

Shopping tissu en ligne ou en boutique ?

Les deux à égalité ! En ligne, j’achète des matières que je connais, si possible, en « gros stock » pour ne pas payer de frais de port. Mais je préfère faire mon shopping en boutique. D’une part, je touche les matières, ce qui évite les mauvaises surprises. D’autre part, j’aime beaucoup le contact avec ma mercerie locale : l’Atelier d’Archibald, c’est l’occasion d’échanger nos idées et nos projets.

Si tu étais un patron ?

Le short Marius de Ma Petite Fabrique. Tellement rapide à coudre et il fait un joli popotin.

Format papier ou PDF ?

Je préfère le PDF, car j’ai l’impression de gagner du temps. Je scotche et coupe directement dans mon papier. Et si j’ai besoin d’une autre taille, j’imprime. Parfois je me paie le kiffe d’imprimer en A0 et de découper ! Je gagne un temps fou. Et j’aime bien découper le papier, j’adore le bruit des ciseaux qui glissent sur la feuille.

Si tu étais une technique ?

La couture anglaise. J’ai commencé sans surjeteuse et c’était vraiment la technique qui me permettait d’avoir de belles finitions. Même aujourd’hui avec la surjeteuse, j’utilise toujours ce procédé pour certains tops.

rencontre créative couture les cousettes de fichette instagram

rencontre créative couture les cousettes de fichette instagramPatrons de la blouse Fanny et du short Marius chez Ma Petite Fabrique

Merci à Léonore de s'être prêtée au jeu de la rencontre créative.
Pour suivre ces aventures couture, abonnez-vous à son compte Instagram @les.cousettes.de.fichette

1 comment

Bonjour,

Merci pour ce portrait, le parcours couture de Léonore est très impressionnant. Une question pour elle si elle lit ce commentaire : comment arrivez-vous à vous organiser pour tout concilier : votre travail, votre pratique sportive maintenant que vous avez du reprendre et la couture à laquelle vous devez probablement consacrer plusieurs par semaine ?

Bonne soirée,

Céline

Celine September 14, 2020

Leave a comment

All comments are moderated before being published